Fabrication d'une cigarette

La cigarette est le principal débouché du tabac brut. Elle représente 90% des utilisations mondiales. Et pourtant elle ne fut que récemment inventée, vers 1850, et ne devint « produit de consommation courante » qu’au XXe siècle.

Définie comme une « petit boudin de tabac haché entouré d’une feuille de papier fin », la cigarette n’en suit pourtant pas moins un processus de fabrication très complexe.

Composition et fonctionnement

Des ciarettes en usine

A leur arrivée à l’usine de transformation, les feuilles de tabac sont humidifiées à la vapeur, battues et hachées en fines lamelles pour constituer le scaferlati. Puis, selon le goût souhaité, les différents crus sont harmonieusement dosés, réhumidifiés et aspergés d’agents bonificateurs (sauçage).

La composition est à nouveau hachée en fines lamelles, séchée avant l’étape d’aromatisation (ou flavorisation) qui consiste en l’ajout d’additifs et autres agents de saveurs toujours selon le goût que l’on souhaite donné à la cigarette.

Le scaferlati prêt, il est déposé sur un fin papier que l’on encolle et auquel on ajoute le filtre. Enfin, la dernière étape est le conditionnement en paquets puis en cartouches.

En savoir plus sur le tabac et la santé
Fumer, une mode

La consommation du tabac a explosé après 1945

Fumer, une mode
Fumer, les risques

L’on fume parce que l’on a commencé un jour, souvent par hasard...

Fumer, les risques
Mesures anti-tabac

Les fabricants de cigarettes ont l’obligation de ...

Mesures anti-tabac
Cigarette
Copyright La Cigarette © Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires. / Conditions générales d'utilisation
En partenariat avec : Inhalateur / Cigares / Vaincre le stress